Je remercie NetGalley et les Editions Harlequin pour ce partenariat 


Penny Watson-Webb

Penny Watson-Webb

Biographie de l'auteur

Tombée dans les fresques et les frasques historiques dès son plus jeune âge, Penny Watson Webb a grandi entourée de héros, depuis les Chevaliers de la Table Ronde jusqu’à Surcouf le corsaire, en passant par Ivanhoé. Elle aime la petite histoire qui fait la grande Histoire, et adore remettre en lumière des périodes ou un patrimoine oubliés. Maman de trois filles, elle tient à leur faire découvrir la richesse du passé tout en leur laissant la liberté de rêver.

518gU7DrYjL

 

Présentation de l'éditeur

Héritiers des larmes TOME 1
 
Face à la reine de France, Brunhilde sent son cœur battre à tout rompre. La souveraine lui a accordé le droit de choisir son époux, et attend à présent sa réponse. Brunhilde sait que tout le monde souhaite qu’elle désigne, sur l’ordre de son frère, l’arrogant seigneur de Valcoudray, dont l’alliance renforcerait sa famille. Ce noble normand est même prêt à passer outre le baiser qu’il a surpris la veille entre elle et Conan de Ker Glenn, leur ennemi breton. Conan, l’homme à qui Brunhilde a caché son identité et qui lui lance aujourd’hui des regards noirs. Si c’est lui qu’elle choisit, il la méprisera, elle le sait, et la traitera comme une étrangère dans sa propre demeure. Mais la paix entre Bretons et Normands serait désormais actée. Consciente des regards qui pèsent sur elle, Brunhilde lève enfin les yeux, déterminée. Elle sait ce qui lui reste à faire.
Ma chronique :

Cette romance historique est une petite merveille, penny Watson Webb sait parfaitement nous emporter en d’autres temps, d’autres lieux. Ces personnages sont tendres et attachants et surtout il y a des méchants qui viennent pimenter le récit de leurs exactions et de leurs méfaits.  J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette belle histoire qui réuni deux personnes de clan ennemi. J’ai aimé le caractère fort et bien trempée de notre jeune héroïne Brunehild. Elle mène sa vie et décide de son avenir d’une façon incroyablement moderne. Cette jeune femme courageuse va suivre les mouvements que lui dicte son cœur et dès sa rencontre avec Conan Ker Glenn elle sait déjà quel sera son choix.  Quand à notre personnage masculin, il est magnifiquement bien posé. Son douloureux passé nous est expliqué et dès lors on comprend mieux ce qui se joue en lui lorsqu’il devra faire face à la décision de Brune. Il a subit alors qu’il était jeune écuyer, l’emprisonnement, la torture et les humiliations auprès de ses compagnons fidèle Pierre et Guilhaume.  Ils sont persuadés depuis que leur malheur a pour nom, Jacques de Montgomery  le frère de Brune. On comprend que leur cohabitation ne se présente pas sous les meilleurs hospices et c’est sans compter les machinations qui se trament encore dans leur dos. Car l’ennemie n’est pas celle que l’on croit. Ce roman historique  basé sur des faits réels Bretons et Normands, n’ont cessé de s’affronter dans des opérations de pillages, de viols et de tueries. J’ai apprécié  les descriptions même si elles étaient difficiles des calvaires des vaincus, je trouve que cela apporte de la vraisemblance et surtout une meilleure compréhension des rancœurs qui s’exercent et dont Brune est victime. Un roman qui se lit d’une traite tant il est passionnant et savoir que ce n’est que le premier tome, me donne envie de lire la suite de cette aventure épique. Bonne lecture.

 

Citation : 

 « — Sa Majesté attend de vos nouvelles et un heureux événement serait de bon augure pour nous tous, je crois. Si rien n’advenait, elle renverrait sûrement une délégation…
— Inutile, mon frère, le problème se réglera de lui-même, j’en suis sûre. Mais je te remercie de t’en soucier, ajouta Brune, acide.
Conan rongeait son frein ; Jacques en jubila davantage.
— Ma sœur a une façon bien à elle d’imposer sa volonté, vos journées ne doivent pas être de tout repos !
Ils s’étaient parfaitement compris, le comte avait insisté sur le mot « journées » en jouant des sourcils, mettant clairement sa virilité et sa capacité à séduire Brune en question. Celle-ci intervint de nouveau avec ce sourire de circonstance que connaissaient bien son frère et son mari.»

 

105276189