Alexis Hall

AJH

source : http://bingeonbooks.com/an-interview-with-alexis-hall-author-of-for-real-and-glitterland/

Biographie de l'auteur

Alexis Hall est né au début des années 1980 et pense encore que le XXIe siècle est le futur. À ce jour, il se sent trahi d'avoir étrangement vécu une fin de siècle sans toutefois jamais réussir à boire un seul verre d'absinthe, danser avec une courtisane, ni séjourner dans une chambre de bonne. Il a fait l'étape Oxbridge dans les années 2000, mais n'a rien pu en tirer de substantiel. Il a exercé de nombreux métiers, parmi lesquels glacier, diseur de bonne aventure, technicien de laboratoire, et joueur professionnel. Dans la plupart des cas, il s'est fait virer. Il ne sait pas cuisiner ni chanter, mais se débrouille avec une épée et peut démarrer une voiture avec les fils de contact. Il vit dans le sud-est de l'Angleterre, sans chats ni enfants et a la ferme intention de continuer ainsi.
Source : Amazon

41rTV37XR7L

Présentation de l'éditeur


Vingt ans les séparent, la passion les réunira.

Se remettant péniblement d'une rupture, Laurence Dalziel a bientôt quarante ans et en a marre des relations BDSM. Jusqu'à ce qu'il rencontre Toby Finch. Dix-neuf ans. Intrépide, féroce et vulnérable. Toby ignore quoi faire de sa vie mais il sait une chose : il veut Laurie. Il le veut à genoux. Le faire souffrir, le voir supplier et tomber amoureux. Mais si Laurie consent à s'abandonner entre ses bras, son coeur reste imprenable. Car Toby est trop jeune, trop intense, trop facile à blesser. Et ce qu'ils partagent ne peut pas durer...  ne peut pas être réel.
Extrêmement bon
Ma chronique : 

Un vrai régal ce bouquin, tout d’abord parce que le scénario BDSM est plutôt original. Ici le dominant est Toby, jeune homme de 19 ans, boutonneux et paumé professionnellement parlant. Pourtant il sait ce qu’il veut  dans sa vie amoureuse. Il veut un homme  à ses genoux. Un soir dans un club spécialisé il va faire la rencontre de Laurie 37 ans, soumis qui ne s’est toujours pas remis de la rupture 6 ans auparavant et depuis s’offre pour des coups d’un soir sans en attendre plus que la douleur dont il a besoin. Les limites entre domination et soumission ne sont pas fixes, les rapports de force entre eux non plus et c’est ce doux mélange qui fait de ce livre sa particularité. Le plus fort n’est pas celui que l’on croit et inversement. Une histoire hors normes qui nous émeut de multiple façon. Cette différence d’âge est au cœur des interrogations de Laurie et il aura du mal à les dépasser pour céder enfin à l’amour qui on le sent bien ne demande qu’à s’épanouir. Ils vont vivre des remarques et des situations difficiles et apprendront comment les dépasser ensemble Rien n’est donné, rien n’est facile et pourtant c’est la magie de cette rencontre qui s’exerce. Toby  est novice  mais cette domination qu’il veut exercer sur Laurie est tellement inscrite en lui, quasiment instinctive que  malgré l’inexpérience je trouve qu’il assure grave. La psychologie des personnages dans leurs rôles respectifs est superbement bien mise en avant et c’est un plaisir que de se laisser prendre dans les méandres de la domination/soumission avec ces deux là. Un petit mot sur la couverture, j’ai tout de suite reconnu Toby avec sa mèche de cheveux dans les yeux et j’ai aimé la prise de vue. L’auteur nous livre  avec beaucoup de talent une histoire riche en émotion et en sexe (presque trop à mon goût) contrebalancée par des moments d’humour et de complicité intenses. Je n’ai pas vu passer les 576 pages de cette très belle romance à lire sans modération. 

Petit plus, il y a même une recette de tarte au citron meringuée qu’il me tarde d’essayer !

Citation : 

— Ceci, annonça-t-il, ressemble à un ustensile qui servirait en cuisine.
Oh mon Dieu, venez-moi en aide.
— Mais cela ne sert pas en cuisine.
— Comme ces machins hyper compliqués que les gens achètent pour séparer les œufs et qui ne fonctionnent jamais correctement parce que les mains sont faites pour ça.
Je lui jetai un coup d’œil.
— Et en vérité, le Seigneur contempla Adam, qu’Il avait créé à Son image, et Se dit : « Je ferais mieux de le munir de membres pour la séparation des œufs », et c’est ainsi qu’il donna à l’homme deux mains à cet effet, et regardez ! les œufs furent séparés, et ce fut bon.

 

 

105276189