Maya Banks 

Image associée

Biographie de l'auteur

Les ouvrages de Maya Banks figurent régulièrement sur les listes des best-sellers du New York Times et de USA Today, aussi bien en romance érotique, contemporaine et suspense, qu'en romance historique. Maya vit au Texas avec son mari et ses trois enfants, des chats et un chien. C'est une lectrice de romance passionnée, qui adore communiquer sur ses coups de coeur avec ses fans sur les réseaux sociaux.
41aIKAqz+jL

Présentation de l'éditeur

Un troisième tome pour À bout de souffle : toujours aussi dangereux et charnel


Il faut que tu sois certaine, princesse. Car une fois que je t'aurai prise et aurai possédé ton corps, tu m'appartiendras. Corps et âme. Tout m'appartiendra, et je ferai de toi ce que je veux, où je veux, quand je veux.


Silas a été façonné par les blessures de son enfance qui ont fait de lui un homme intransigeant et parfois même dangereux. Il ne fait confiance à personne et s'impose une vie solitaire, convaincu qu'aucune femme ne pourra s'accommoder de son besoin de tout contrôler. Mais le jour où il croise une charmante violoniste dans son immeuble, sa vie bascule.
Hayley a tout sacrifié pour exaucer la dernière volonté de son père : intégrer le prestigieux conservatoire de musique de New York. Mais même en multipliant les petits boulots, les loyers new-yorkais ne sont pas à sa portée. Alors qu'elle est sur le point de céder au découragement, Silas décide de la prendre sous son aile. Il est séduit par sa beauté autant que par sa sensibilité, mais pour rien au monde il ne doit succomber à la tentation...
Maya Banks récidive en offrant une troisième histoire à À bout de souffle. Evangeline et Drake laissent la place à Hayley, une jeune femme sans le sou mais déterminée à vivre sa passion pour la musique, et Silas, le frère de Drake, nouveau personnage masculin puissant et protecteur qui cache une part d'ombre. Un vent de fraîcheur souffle sur l'histoire, sans laisser de côté les accents torrides des premiers tomes. Dangereux et violemment sensuel.
À bout de souffle :

1. Maîtrisée 
2. Dominée
3. Capturée

 

 

 

plutôt sympa

 

 

 

Ma chronique 

 

Avec ce troisième tome, on change de personnages pour s’attacher à celui-de Sylas, chef de la sécurité de Drake. Sylas était déjà présent dans les deux premiers tomes et il m’avait déjà intrigué par son côté solitaire froid et insensible mais dès sa rencontre avec Evangeline, ils vont nouer une belle et sincère amitié qui nous montreras d’autres facettes de son caractère. Ici il va décider de venir en aide à une jeune femme, le scénario de la rencontre est hautement improbable dans la réalité et c’est le reproche que je ferais à Maya Banks. C’est vraiment tiré par les cheveux et on ne comprend pas comment une jeune femme comme Hayley puisse se laisser prendre aussi facilement. Toujours est-il qu’Hayley finit par être loger à quelques mètres de l’appartement de Silas. Entre ses études de musique et les petits boulots qu’elle enchaîne sans fin, elle ne peut répéter sur son violon que tard le soir, alors dans l’appartement d’à côté, Silas allongé dans son lit se laisse aller à l’écouter et à fantasmer sur cette belle jeune femme qui est loin de le laisser indifférent. J’ai beaucoup aimé tout les moments avant qui précèdent l’intervention de Silas dans la vie de Hayley, poussé par son besoin de contrôle et le sentiment de protection qu’il ressent de plus en plus vers la belle. Leur histoire sera riche et intense oscillant du côté de Silas par la certitude qu’il n’est pas assez bien pour elle et que ses problèmes sont trop nombreux pour s’y risquer, quand à Hayley, elle pense que Silas ne l’aime pas de la même façon que ce qu’elle ressent pour lui et les non-dits dus au travail de Silas ne vont rien arranger. Ce tome 3 est pour moi le meilleur de cette trilogie sans conteste c’est chaud et douillet à souhait. Bonne lecture.

Citations : 

 

— Bordel. Elle mérite tellement plus que ce que je peux lui offrir…
Il posa son regard torturé sur Maddox, le seul à connaître des bribes de son passé. Un passé que Maddox ne comprenait que trop bien, puisqu’il avait survécu à des circonstances très similaires.
— Tu sais pourquoi je ne peux pas être avec elle, Maddox. Tu penses sérieusement qu’elle mérite un homme comme moi ? Un homme tellement dérangé que ses problèmes ont leurs propres problèmes. Je ne serai jamais celui qu’il faut. Ni pour elle, ni pour personne.

 

Il la regarda, bouche bée. C’était plus fort que lui. Elle le remerciait au lieu de le condamner ? Ne voyait-elle pas qu’il était un monstre ? Ne voyait-elle pas ce dont il était capable ? Il avait vécu toute sa vie dans la violence, et l’avait adoptée dès sa majorité. Mais selon ses propres conditions. Toujours.
Avant qu’il puisse l’interroger ou comprendre ce qui lui échappait, elle avança vers lui, réduisant la distance à néant, puis elle se dressa sur la pointe des pieds et passa les bras autour de son cou. Il n’eut pas le temps de l’empêcher de l’embrasser. Il n’y songea même pas ; il en avait trop envie.

 

105276189