Sara Agnès L.

Sara Agnès L.

 

Biographie : 

Sara Agnès L. n’est autre que le pseudonyme d’une auteure québécoise qui a, un jour, décidé de prendre la plume pour raconter des histoires érotiques sans se prendre la tête.

Annabelle a été son premier texte érotique. Écrit en cinq semaines intensives, en 2010, il a longtemps été mis en ligne sur une plateforme libre.

En 2014, Cherche jeune femme à domicile a vu le jour dans la collection Emma de Milady sous le titre L’Or et la Nuit. 

En 2015, Annabelle naîtra sur papier chez Milady Romance et La Muse, chez Blanche.

En 2016 parait à moi chez HQN d'Harlequin

Ailleurs, elle écrit de la romance (contemporaine et fantastique) et a même quelques publications.

Elle habite à Montréal, au Québec.

site de l'auteure:
http://www.saraagnesl.com/ 

51UmbbwMvHL

Présentation de l'éditeur

« Homme généreux cherche jeune femme libre pour résider à domicile. Belle, intéressante, cultivée, entre 24 et 28 ans, ouverte aux jeux coquins... »

C’est une petite annonce bien surprenante sur laquelle Victoria Morel tombe ce jour-là, tandis qu’elle parcourt le journal à la recherche des offres d’emploi. Victoria le sait bien, elle n’a rien en commun avec les femmes qui doivent répondre habituellement à ces demandes. Pourtant, quelque chose la pousse, sur un coup de tête, à envoyer sa candidature. Le besoin d’argent, le frisson de l’interdit... ? Elle en est néanmoins persuadée, elle ne sera pas rappelée.

Pourtant, ce CV qui diffère de tous les autres ne peut au contraire qu’attirer le séduisant et intrigant Lukas Martinez, curieux de voir ce qui a pu pousser une telle jeune femme à lui écrire. Victoria, qui regrette déjà cruellement son geste, va-t-elle se laisser prendre au jeu ?

 

Vraiment moyen

 

Ma chronique 

Pas mal déçue par ma lecture, d’habitude j’aime les romances érotiques mais celle-ci ne correspond définitivement pas à mes attentes. Tout est une question de proportion comme dans la pâtisserie si on veut que le gâteau soir bon. Il y a une petite histoire romancée rien de fantastique sans rebondissement ni cliffhanger je dirais que cela comptes pour 10% du contenu de l’histoire et puis nous avons 90% de scène érotique, il y a du sexe à toute les pages, encore et encore  et en plus rien que du sexe vanille si on met de côté une ou deux fessées. Bref rien de transcendant et cela devient très vite lassant. L’auteur possède un talent certain dans ce domaine puisque les scènes érotique sont bien décrites et avec suffisamment de détails pour nous les faire apprécier mais trop c’est trop.

L’histoire d’amour qui nous est contée commence par être juste une histoire de sexe avec contrat à l’appui (si ça ne vous rappelle rien) et puis comme on pouvait s’y attendre petit à petit les sentiments s’invitent joliment entre les deux personnages de ce roman. Lui, Lukas semble très renfermé émotionnellement et ne souhaite que des rapports tarifés qui selon lui le protège des sentiments et des ruptures difficiles. Elle, Victoria a désespérément besoin d’argent pour soutenir son père malade, elle se lance dans l’aventure sans vraiment le vouloir un peu comme sur un coup de tête et a bien du mal lorsqu’elle prend conscience que tout cet argent ente eux fait d’elle ni plus ni moins qu’une vulgaire prostitué. Ceci dit j’ai bien aimé la progression de son personnage puisque cette relation va finalement la révélée, elle sera plus féminine et aura plus confiance en elle sans oublier qu’elle a déjà une forte personnalité qui nous assure des dialogues drôles et enlevés. Mais cela n’a pas suffit pour moi, je suis restée sur le côté répétitif des scènes "hot" et à la longue c’est vraiment barbant. 

Citation : 

Et pourtant, au lieu de partager ce moment d’euphorie avec elle, Lukas s’était subitement refermé sur lui-même et gardait les yeux rivés vers l’extérieur. Que fallait-il en déduire ? Que c’était suffisant ? Peut-être avait-elle échoué son évaluation ? Pas qu’elle ait réellement envie de cet emploi… enfin… peut-être un peu, dut-elle admettre, mais comment pouvait-elle encore réfléchir après ce qui venait de se produire dans cette voiture ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Elle se repassa la scène, puis la phrase de Lukas résonna dans son esprit : elle ne s’était pas occupée de lui. Elle s’était arrêtée lorsque le plaisir l’avait submergée. Une prostituée aurait fait passer son client avant elle, évidemment ! Merde !

 

105276189