Mathias P. Sagan

51UnQgZ0ZnL

Présentation de l'éditeur

Quand la vie vous réserve une belle rencontre imprévue et qu’elle vous prend au dépourvu sur une autoroute…
Lorsque votre quotidien est rythmé par des manies, des tocs, et autres désagréments…
C’est ce que Benoit et Bruno vont vivre, ou vivent déjà. Deux êtres à part, attachants. Deux personnes qui se croisent et se trouvent.
Vont-ils réussir à s’accepter, se comprendre, s’apprivoiser ?

Ma Chronique

C’est l’histoire d’une rencontre. Une rencontre qui sera déterminante dans la vie de deux jeunes hommes. Il y a Benoit 19 ans qui vient de trouver un nouvel emploi et tente de mettre de la distance avec sa mère légèrement invasive. Puis il y a Bruno quelques années de plus, autonome malgré un syndrome Asperger handicapant. Arrive un élément qui changera à jamais la vie de Benoit.  Un  terrible accident qui peut à lui seul faire basculer la vie de la pire des  manières, pourtant c’est dans l’adversité que se révèle  la force de caractère de Benoit et dans le soutien inconditionnel que lui apportera Bruno qu’il pourra se reconstruire.  Ces deux là vont apprendre à se connaître, se découvrir et se faire confiance dans les pires circonstances. Apprendre à compter l’un sur l’autre devenir d’une façon incroyable complémentaire.  Il a pu arriver que je sois gênée dans ma lecture par les descriptions de la maladie de Bruno, trop de détails qui sont certes importants et nécessaires mais j’aurai préféré aller les chercher moi-même sur la toile, en dehors de ma lecture pour mieux comprendre le personnage de Bruno. Car toutes ces explications ont eu tendance à me faire sortir du récit et ce n’était pas agréable.  De même les fréquentes références au « sans gluten » ont aussi alourdi le texte. J'ai aussi trouvé ce roman trop court, j'aurai voulu qu'il soit plus étoffé.Ces petits défauts n’ont pas suffit à m’empêcher d’apprécier  ma lecture. Le récit est très bien écrit comme toujours Mathias P. Sagan sait nous emporter dans l’émotion et l’érotisme et on se surprend à donner vie aux personnages comme s’ils étaient réels  et c’est bien là tout le talent de l’auteur. Et puis il y a des clins d’œil  que j’aime retrouver dans les romans de Mathias il y a souvent un matou ! C’est  Valentin, le chat qui a une place de choix dans ce roman, lui seul avec ses ronronnements est capable d’apporter calme et réconfort à Bruno. J’ai aimé le thème du livre qui explore le handicape dans un roman M/M et que dire de la sublime couverture  c'est assurément un plus. Alors même si l’histoire est fortement improbable, je me suis laissée prendre par celle-ci principalement parce qu’elle est vraiment bien amenée. Ne dit-on pas que la réalité dépasse souvent la fiction, alors laissez vous tenter par ce livre étonnant. 

 

plutôt sympa

 

 

Citation : 

 

— Recommence.

— J’ai perdu une partie de ma jambe, répéta-t-il, tendu.

— Encore.

— J’ai perdu une partie de ma jambe, continua-t-il en tremblant plus fort.

— Encore.

Bruno lui fit répéter un nombre incalculable de fois jusqu’à ce que Benoit craque. Celui-ci se mit à pleurer, et il ne se démonta pas. Il lui demanda de le dire à nouveau, encore et encore, jusqu’à ce que Benoit explose et hurle :

— J’ai perdu une putain de partie de jambe ! Mon pied !

Il s’effondra sur Bruno qui le tint contre lui, laissant ses larmes couler.

— Pourquoi me tortures-tu ? chuchota-t-il entre deux hoquets.

— Pour extérioriser. Plus tu iras loin, comme là, plus ce sera simple après. On recommencera encore, et ce sera bon quand tu ne pleureras plus et le diras de façon détachée. Oui, tu as perdu ta jambe. On le sait parce qu’on le voit. Mais toi, le vois-tu ?

— Je ne fais que ça.

— C’est nécessaire pour toi. L’acceptation. Tu dois en faire le deuil.