Abigail Barnette 

71DzJNxk0RL

 

Biographie de l'auteur

 

Originaire du Michigan, Abigail Barnette est une auteure à succès qui a déjà sévi sous de nombreux pseudonymes. Cette blagueuse au sens de l'humour légendaire a plus d'une corde à son arc. Quand elle n'est pas occupée à rafler des prix littéraires pour ses romances érotiques, elle dort. Le reste du temps, elle est hors d'état de nuire pour diverses raisons. Elle vit avec ses deux enfants et son mari, seul être humain capable de la supporter plus de cinq minutes sans avoir des envies de meurtre.

812xY7wKySL718kDlED0IL

 

 

Présentation de l'éditeur

Sophie s'apprête à faire le tour du monde, mais son vol est retardé. Comme l'aventure n'attend pas, l'étudiante passe la nuit avec un bel inconnu qui disparaît au petit matin. Six ans plus tard, elle retrouve l'homme qu'elle n'a jamais pu tout à fait oublier dans des circonstances pour le moins étonnantes : Neil est nommé rédacteur en chef du magazine de mode pour lequel elle travaille. Incapable de résister à son amant d'autrefois qui lui ouvre les portes de la sensualité, Sophie va se soumettre à ses désirs les plus inavouables.
Ma chronique 

Sophie et Neil sont attachants et frustrants tour à tour, comme la plupart des humains peuvent l’être...

et les défis auxquels ils font face sont tout à fait réaliste.

Le livre est pas mal écrit et reste engageant  avec un rythme bien tracé qui permet de ne pas se lasser. 

J’ai aimé surfer sur toutes les possibilités d’un érotisme féministe.

Un genre littéraire où les femmes sont sexuellement habilitées, averties et satisfaites de quoi me faire rêver.  J’ai bien aimé Sophie et Neil, ce sont des personnages authentiques avec bon nombre de défauts,

ils ne sont pas une réplique d’Ana et de Christian. Neil est doux et respectueux,

il se bat contre lui-même pour laisser à Sophie la possibilité de faire ses propres choix alors

qu’il a toute l’expérience d’un homme mur dans la quarantaine et qu’elle n’a seulement que 24 ans.

Certes la différence d’âge peut être effrayante cependant elle est bien exploitée dans le livre et

on finit par arrêter d’en faire tout un plat !

Ce qui pose problème à Emma la fille de Neil qui a le même âge que Sophie.

Sophie est têtue, brillante, ouvertement féministe. Il est rafraîchissant de voir un personnage 
féminin confrontée aux questions d’engagement. Sophie a intériorisé le message incorrect
que le féminisme signifie privilégier sa carrière alors que l’ambition à tout prix n’est pas la bonne voie.
Même si leur arrangement est seulement physique, au moins au début, Sophie et Neil se traitent
mutuellement avec respect. Dans un moment de confidence, Neil lui rappelle qu’aussi peu
conventionnel que ce soit cela reste tout de même  une relation.
The Boss propose une relation BDSM nuancée, intelligente. 
Heureusement ce n’est pas le point central du livre.
Neil vérifie toujours avec Sophie sur son niveau de confort et lui offre de nombreuses 
possibilités de quitter la dynamique.
Et voir Sophie comprendre que la soumission consensuelle
a très peu à voir avec l'abus était une belle chose. Si vous pensiez à la soumission comme un acte
d'humiliation ... et bien peut être que cela répond à votre besoin. Mais cela serait une impression erronée.
J’ai apprécié les personnages secondaires, notamment la colocataire de Sophie. 
Holli est totalement libre dans sa sexualité, elle n’est pas facile à classifier.
Elle a été avec les gars et les filles et pendant un certain temps à vécue une relation à trois
avec un couple marié. Ce qui en fait la parfaite confidente et amie loyale.
Je n’ai lu que le premier tome qui en comporte 4, la suite vient à peine de paraître 
 The Girlfriend sera ma prochaine lecture.
105276189